Accédez à l'extranet

 

Les panneaux

Principes

Les bardages en panneaux sont des revêtements extérieurs destinés à recouvrir les parois verticales. Ils assurent une fonction d’enveloppe et ne participent pas au comportement structurel de l’ouvrage (contreventement). Ils sont constitués par des panneaux dérivés du bois ou reconstitués à base de bois.
Les panneaux sont généralement fixés par vissage ou clouage sur une ossature secondaire qui permet la ventilation. Comme les lames et les bardeaux, ce type de revêtement est une solution sèche présentant une bonne compatibilité avec les techniques d’ossature en bois. Cette solution nécessite un choix correct de produits ainsi qu’une conception et une mise en œuvre soignées si l’on ne veut pas risquer de désordres.

Les bardages en panneaux obligent à un travail de calepinage soigné qui donne aux façades une expression particulière.

 

 

 

Matériaux

 

Qualité

Les panneaux en contre-plaqué utilisés en bardage doivent être de qualité CTB-X, et de plus, bénéficier d'une garantie du fabricant pour usage en bardage extérieur. Ils sont obligatoirement revêtus d'une finition (peinture, lasure ou vernis) sauf si l'essence du bois en autorise l'absence. Ainsi les panneaux en okoumé ou en sapelli nécessitent une finition alors que les panneaux en ipé en sont dispensés.

 

Risques biologiques

Les panneaux sont essentiellement exposés aux risques d’attaque des champignons et accessoirement des insectes. Ils doivent répondre aux exigences de la classe de risque 3.
La définition de cette classe correspond à la situation dans laquelle le panneau n’est ni abrité, ni en contact avec le sol, mais soumis à des humidifications fréquentes. Cette situation ne doit pas donner lieu à une accumulation significative d’humidité (piège à eau) qui relève alors de la classe de risque 4.

À noter : Les tasseaux formant l’ossature secondaire ne sont pas exposés aux intempéries et donc en classe de risque 2.

 

 

Types de panneaux

 

Profil des chants

Le panneau avec chants droits est la solution la plus courante. Il s’adapte à tous les types de pose. On trouve également sur le marché des panneaux dont les chants sont profilés (rainure et languette, feuillure à mi-bois) afin de faciliter les recouvrements entre panneaux lors de la pose.

voir schémas 2 à 4 ci-contre.

 

Panneaux rainurés pleine face

Dans un souci décoratif (marquage réparti des joints…), il est possible d’utiliser des panneaux rainurés en pleine face. Bien que certains panneaux rainurés bénéficient d’un label “extérieur” CTBX, il est déconseillé de les utiliser pour des parements exposés directement à la pluie. Les rainures apparaissent en effet comme des pièges à eau et favorisent la délamination dans le temps des panneaux.
Attention : Ces panneaux doivent être impérativement posés avec les rainures verticales.

 

Panneaux surfacés

On peut utiliser du contre-plaqué revêtu d’un primaire acrylique ou paré d’un papier kraft imprégné de résine. Ces techniques permettent d’obtenir une surface lisse résistant à l’humidité et aux gerces après mise en peinture.

 

 

 

Fixations

 

Les fixations des panneaux peuvent être apparentes ou non. Elles doivent être telles qu’elles ne permettent pas l’arrachage des panneaux. On utilise obligatoirement des vis ou des pointes annelées en acier inoxydable.

Les fixations doivent pénétrer d’au moins 25 mm dans les supports et sont disposées tous les 30 cm au maximum, à une distance minimale des bords des panneaux de 10 mm.

 

 

 

 

Types de pose

 

Pose dans le même plan

Généralement posés verticalement, les panneaux peuvent être d'une hauteur d'étage ou de dimensions modulaires. Le recouvrement horizontal se fait par embrèvement ou bavette.

Le  fil du bois doit être perpendiculaire aux appuis.

 

Pose à recouvrement

C’est une technique dérivée de la pose traditionnelle dite à clin. Les panneaux sont généralement découpés en bandes d’une largeur de 40 à 60 cm et posés horizontalement en recouvrement.


La pose à recouvrement permet un bon écoulement de l’eau de pluie et est très durable.
Elle consiste à clouer des lames légèrement écartées sur des tasseaux horizontaux. Des planches ou des lattes viennent se superposer pour former couvre-joint. Afin de favoriser l’écoulement de l’eau, les lames sont découpées en sifflet pour former larmier en partie basse et doivent être protégées en tête. On peut également poser les planches en recouvrement les unes des autres (pose à clin).

Des tasseaux biseautés doivent être prévus derrière chaque joint vertical et dans les angles.

voir schémas 5 et 6 ci-contre.

 

 

 

Préservation / finition

 

La protection des panneaux après pose est nécessaire. Elle est assurée par une peinture, une lasure ou un vernis pour extérieur. Afin d’assurer une bonne durabilité de la finition, on veillera à respecter les conditions suivantes :

  • - l’humidité des panneaux ne doit pas dépasser 12 % + ou – 2 %,
  • - la première couche du revêtement doit être appliquée en atelier sur les deux faces et quatre chants,
  • - un délai de séchage soit être observé avant la pose,
  • - les chants des découpes effectuées sur chantier doivent également recevoir une protection identique à celle appliquée en atelier,
  • - dans le cas des panneaux destinés à être posés à joints creux, l’étanchéité des chants doit être assurée en atelier.

 

 

 

Autres produits

 

Panneaux bois-ciment

Ce sont des matériaux en plaque, fabriqués sous pression à partir de particules de bois liées par des ciments portland. Fortement compressés, de couleur gris beige ils présentent des surfaces lisses et dures. La minéralisation des copeaux de bois offre à ces panneaux un bon comportement au feu, à l’humidité, aux insectes et aux chocs.

Ils sont généralement fabriqués à chants droits.

voir schéma 7 ci-contre.

 

Panneaux bois-résines de synthèse

Panneau plan à base de résines thermodurcissables renforcées de fibres de cellulose fabriquées sous haute pression à haute température. Sa surface décorative est à base de papier imprégné de résine. Pas de traitement spécial des chants.

voir schéma 8 ci-contre.

 

Panneaux en fibres de bois

Fibres de bois pressées à chaud, ces panneaux 50% plus denses que le bois massif résistent aux gerces et aux fentes. Les chants sont à embrèvement. Il existe différentes textures et couleurs, rainure verticale, et de nombreux accessoires de finition.

 

 

 

 

Normes et DTU

 

DTU 31.2 : Construction des maisons et bâtiments à ossature en bois
DTU 41-2 : Revêtements extérieurs en bois 
Cahiers 124 et 128 du CTBA

 

bardage3.pct                                                   00000014 Hard Disk                      B5D2E3B5:

1- Bardage en contreplaqué extérieur CTBX

 

 

2- Panneaux de fibres multifonction, de type Phaltex

 

 

3- Bardage en panneaux CTBX lasurés

 

 

4- Panneaux de bardage multicolores

 

5- Panneaux en composite bois-résine

..\Bignon\panneaux\chants droits.jpg

6- Chant droit     

 

 

 

..\Bignon\panneaux\embrèvements.jpg

7- Embrèvement

 

 

 

..\Bignon\panneaux\rainure et languette.jpg

8- Rainure et languette

 

 

 

..\Bignon\panneaux\panneaux poses a clins.jpg

9- Panneaux posés à clin

 

 

POUR ALLER PLUS LOIN
E-boutique
sample1

A LA UNE
SEQUENCES BOIS 95

sample1

NOS PUBLICATIONS

 

 

 

 

 

 

 

 

ETUDE DE CAS : Bois local dans la construction publique et démarches territorialesTélécharger l'étude de cas