Accédez à l'extranet

 

Qualité de vie et construction bois

Le bois dans l'habitation procure un sentiment de confort à ses occupants. Au moment où l'on place le confort thermique au coeur de la construction, le bois a de nombreux atouts.

 

 

À l’heure des grands questionnements sur les coûts énergétiques des matériaux dans la construction, maîtres d’oeuvre, prescripteurs, maîtres d’ouvrage, professionnels du bâtiment se tournent vers les solutions économiques et écologiques.

Le matériau bois se situe en position de leader en confort acoustique et en performance thermique.

 

 

 

 

Confort acoustique

 

De l’avis des maîtres d’oeuvre et maîtres d’ouvrage, le bruit est ressenti comme une vraie nuisance du monde moderne. Vécu à Paris comme un facteur de pollution moins important que la pollution atmosphérique (65 %) ou la circulation / stationnement (55 %), le bruit (45 %) arrive cependant en troisième position des nuisances urbaines selon une étude de l’IFOP en 2003.

De par sa structure cellulaire et sa faible densité, le bois offre un grand confort acoustique à condition de respecter une conception technique qui renforce le pouvoir d’isolation du bois.

 

 

Une bonne isolation acoustique doit répondre à la réduction de deux types de bruit :

- les bruits de chocs (bruits de pas, de déplacements et chutes d’objets ou de meubles...) transmis à la fois par les planchers intermédiaires et indirectement par les parois verticales.

- les bruits aériens extérieurs et intérieurs propagés par les parois de séparation ou indirectement par les cloisons latérales.

La juxtaposition des matériaux composant les murs extérieurs (plaques de plâtre, plaques de bois-ciment, pierres de parement...), de matériaux dits “ressort” (laines et fibres isolantes) et une attention portée aux jonctions paroi-plancher en garantissent la parfaite isolation.

 

 

Thermique d’hiver et thermique d’été

 

De par sa composition, le bois est un excellent isolant thermique naturel. Adapté à tous les climats, il isole mieux qu’une construction maçonnée à épaisseur égale. Par sa faible conductivité thermique, il évite la formation de ponts thermiques et supprime les effets de condensation. Toutefois, la garantie d’une isolation optimale passe par une bonne étanchéité à l'air assurée par un pare-vapeur sur l’ensemble de la surface intérieure du mur. De même, il faut veiller à diminuer les déperditions thermiques par des doubles vitrages performants.

Par grande chaleur, la bonne conception de la maison est le meilleur moyen d’avoir une habitation confortable, même sans climatisation.

Quelques principes sont toutefois à respecter. Tout d’abord, la lame d’air présente derrière le bardage participe au ralentissement de la montée en température du mur. Une bonne ventilation des façades nord / sud aux heures les moins chaudes permet de créer un flux d’air rafraîchissant. Contrairement à une idée reçue, il faut limiter les ouvertures orientées à l’ouest et favoriser les grands vitrages plein sud avec des protections solaires.

 

Enfin, le bois est un matériau à très faible inertie thermique. Très rapide à chauffer ou à rafraichir, la consommation énergétique y est faible et moins coûteuse. Ses valeurs d’isolation thermique permettent d’importantes économies d’investissement et de fonctionnement, jusqu’à 20 à 30 %, et cela sans rien sacrifier au confort.



Le bois est très utilisé pour les lieux d'accueil de la petite enfance

 


Le bois et le climat continental, une belle harmonie

 

 

E-boutique
sample1

A LA UNE
SEQUENCES BOIS 105

sample1

S'ABONNER À SÉQUENCES BOIS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus de 4 400 projets bois présentés dans le Panorama du CNDBEn savoir plus