Accédez à l'extranet

 

Un pôle petite enfance

Bar-le-Duc (55)

 

 

Architecture vivante pour la petite enfance

 

C’est un projet tout en courbe et en rondeur, un bâtiment aux formes organiques qui ne sont pas sans rappeler un cocon… Le nouveau pôle petite enfance de Bar-Le-Duc dans la Meuse inauguré en octobre dernier est exactement à l’image de la soixantaine d’enfants de 3 mois à 3 ans qu’il accueille. « Son architecture se développe autour d’une recherche du sensible pour mettre les sens en éveil, résonner sur l’œil et sur l’âme, renvoyer au rêve et à la magie. Nous voulions créer une architecture vivante où les lieux de vie sont remplis de couleurs, de nuances infinies et d’infinies variations pour donner à chaque espace une note particulière… » On sent dans les paroles de Laurence Melsens et François Chamoin, architectes associés, tout le plaisir qu’ils ont eu à concevoir ce bâtiment. Et le résultat est à la hauteur de ce qu’ils ont souhaité : une crèche de 1 000 m² qui joue sur les décrochements et les transparences, mêle toits-terrasse végétalisés et toitures souples en zinc, parties rectilignes pour les espaces réservés aux parents et aux personnels et formes arrondies pour les 3 unités de vies. Celles-ci sont tournées vers le jardin et organisées de plain-pied, chacune avec une salle de jeux, un dortoir et une zone sanitaire destinés aux petits, moyens ou grands enfants.

 


Chamoin-Melsens© Chamoin-Melsens© Chamoin-Melsens©  
 1 

 

Plan d'ensemble
 2 
les poutres en lamellé-collé et les croix de Saint André
 
 3 
Côté intérieur
 
 

 

Un R+1 qui se cache pour mieux surprendre

 

« Et pour donner à la crèche une dimension à l’échelle de ces enfants, la hauteur des bâtiments a été imaginée au plus bas ce qui a conduit notamment à se passer de faux plafonds dans la plupart des espaces intérieurs et à enterrer les espaces techniques. Cette conception a également permis de réduire au maximum l’impact visuel dans le paysage, la côte Sainte-Catherine, un site entouré d’immeubles mais particulièrement verdoyant. » C’est au sein de ce parc que la crèche vient se « lover » en épousant parfaitement les courbes du terrain naturel qui est en pente. « En suivant ainsi la déclivité et la topographie du lieu, le bâtiment ne dépasse pas visuellement, depuis la rue, les 3,50 m de hauteur et ce, bien que construit pour partie en R+1, avec un étage accueillant les locaux administratifs. » Si le parti pris architectural est en total contraste avec les façades planes et sévères des constructions environnantes, le choix des matériaux lui renvoie sans conteste au caractère paysager du site et à une démarche HQE. Une démarche qui justifie le système constructif alliant brique de terre cuite monomur et bois en structure de charpente ou en revêtement. Dedans comme dehors, le matériau dominant est le bois, partout présent sous les formes les plus diverses…

 

Baliveaux d’acacias, bardage en chêne, pavés en pin… un festival de bois

 

D’ailleurs, dès l’entrée principale, le ton est donné : l’arrivée se fait par un cheminement de pavés filtrants en béton (pavés Bivois anti-glissant à l’aspect grenaillé), prolongée en partie abritée sous l’étage dédié à l’administration par des pavés drainants en bois (Mobextan). Ce sont 20 m² de pavés en pin autoclavé de classe 4 de 8,5 x 8,5 cm de côté sur 8,5 cm d’épaisseur avec des joints de 2 mm, traités au sable fin. « Un produit magnifique qui en plus se met en œuvre très simplement puisque les pavés sont fixés par des pointes sur un contreplaqué marine de 45 x 45 cm et 3 mm d’épaisseur. Ils se posent donc par plaque de 25 et non à l’unité ! » souligne en souriant François Chamoin. Magnifique également et surtout originale, une double-peau de baliveaux d’acacias brut (Robinia pseudo acacia) est posée à 60 cm de la façade préalablement enduite des locaux administratifs. Du coup, tel un véritable caméléon, le bâtiment se fond totalement dans le paysage ! Cette incroyable vêture, totalement brute, coure sans interruption tout le long des 4 côtés du bâtiment sur 15,80 m de longueur et 12,60 m de largeur y compris devant les ouvertures, les baliveaux servant ainsi de pare-soleil. « Chaque baliveau est unique, tout droit sorti de la forêt. » explique Damien Brisson, ingénieur bureau d’étude dans l’entreprise Lebras Frère qui a réalisé les travaux. « Leur diamètre varie de 8 à 15 cm. Chaque linéaire de façade est constitué de modules de 2,70 m de long sur 3,50 m de haut préfabriqués en usine : les baliveaux espacés de 10 cm ont été boulonnés en partie haute et basse sur une cornière métallique en L de 100 x 100 mm. Ces modules ont ensuite été boulonnés in situ sur deux consoles hautes et basses fixées sur la façade tous les 2,70 m (longueur d’un module). » Autre revêtement de façade, un bardage en chêne (lames de 150 x 2500 mm pour 21 mm d’épaisseur), un bois classé 3 naturellement, recouvre les façades cintrées des dortoirs. Il est posé verticalement sur pare-pluie et tasseaux ménageant un vide d’air de 4 cm.

 

Chamoin-Melsens© Chamoin-Melsens© Chamoin-Melsens© Chamoin-Melsens©
 4 
Le chantier vue de l'intérieur
 
Gros plan sur les sanitaires, avec les voliges de peuplier
 
 6 
Espace de vie recouvert de chêne et aux couleurs acidulées
 
            Avec les aménagements pour la petite enfance

 

 

Point d’orgue du projet : des poutres en lamellé-collé cintrées

 

A l’intérieur, le festival du bois continue avec comme point d’orgue du projet, la structure cintrée de la charpente des salles de jeux reprenant une courbe elliptique qui descend jusqu’au sol avec au point le plus bas un rayon de cintrage ne dépassant pas 1 m. « Cette courbe fait en réalité appel à 3 rayons différents. » souligne Damien Brisson. «La structure a donc été fabriquée et montée en 3 parties : deux poutres en lamellé collé traité classe 2 (36 cm de hauteur, 10 cm d’épaisseur) assemblées entre elles par sabot métallique boulonné de part en part et une troisième poutre en métal, chevillée au sol sur une longrine en béton. Le rayon de cintrage en partie basse de la courbe était en effet trop petit pour utiliser du lamellé-collé sur toute la portée de la structure. Nous avons donc imaginé, sur environ 2 m de hauteur à partir du sol, une poutre métallique constituée de plusieurs profilés d’oxycoupage pour reconstituer la section des poutres en lamellé collé. Cette poutre métallique a ensuite été assemblée à la première poutre en lamellé-collé par une ferrure en âme et des vis SFS permettant un assemblage caché.» Chacune des 3 unités de vie est ainsi constituée de 6 poutres bois/acier de 16 m de portée et 1,30 m d’entraxe, 3 travées en croix de Saint-André assurant le contreventement. En faux-plafond, la charpente est recouverte par un lambrissage de chêne blond qui suit la forme elliptique de la toiture. Classé M1 et séché pour limiter les variations dimensionnelles, il est posé horizontalement sur une ossature secondaire (lattage d’entraxe 700 mm, contre-lattage d’entraxe 500 mm). Tous les éléments de ce projet étant résolument tournés vers la nature et l’environnement, les espaces de vie se prolongent à l’extérieur par 170 m² d’une terrasse en robinier dont les lattes sont à 45 ° pour suivre la courbe de façade.

Autre petit bijou d’inventivité et de technicité, les sanitaires jouxtant les espaces de vie sont conçus sur un plan circulaire de 5 m de diamètre, avec une forme conique (diamètre 3 m au plafond) et, là encore, entièrement réalisés en bois : l’ossature primaire est un portique en forme de trapèze sur lequel rayonnent, à partir du centre, des ½ portiques. En finition, côté sanitaire, des plaques de plâtre et, côté unité de vie, une double couche croisée de volige en peuplier posée « en fougère » épouse la forme conique. Tout simplement superbe…

 

Toiture courbe en zinc ou toit-terrasse végétalisé

 

Grace au bois qui apporte sa chaleur, une impression rassurante de douceur, de calme et de sérénité se dégagent de tous les espaces. La couleur naturelle du bois est mise en valeur par les tons jaunes, orangés utilisés aussi bien en peinture que sur les sols graphiques en PVC (Tarkett). Une gamme de couleur que l’on retrouve également sur les vitrages éclairant le hall d’accueil et les espaces de circulations avec une alternance de verres rose et jaune. Ces vitrages (150 x 290 cm, composition 4/16/4) sont en verre feuilleté décoratif (gamme Vanceva Design de Solutia) dans lequel le classique intercalaire transparent entrant dans la composition du vitrage feuilleté de sécurité traditionnel est remplacé par un film composite à base de PVB (Butyral de polyvinyle).

En couverture enfin, toitures en zinc voisinent avec toits-terrasse végétalisés. Les premières, qui recouvrent la charpente elliptique des unités de vie, sont constituées de feuilles de zinc (500 mm de large, 0,7 mm d’épaisseur) posées à joint debout. « Les feuilles ont été façonnées sur place sauf pour la partie basse, où là encore le petit rayon de courbure a imposé un cintrage en atelier. » ajoute Damien Brisson. Les 300 m² de toiture végétalisée ont été réalisés avec le complexe de végétalisation Ecosedum®  : un système d’environ 10 cm d’épaisseur constitué de dalles pré-cultivées (des végétaux vivaces plantés sur 5 à 6 cm d’un substrat à base de roches volcaniques) fixées entre elles par simple clipsage, d’une couche filtrante (un géotextile non tissé), d’une couche drainante (PSE) et d’une étanchéité anti racine. Avec des matériaux naturels d’un bout à l’autre du projet renvoyant à la nature et au bien-être, cette crèche donne comme une inaccessible envie de retomber en enfance…

 

Chamoin-Melsens© Chamoin-Melsens© Chamoin-Melsens©    
Le bâtiment vu de la rue.
 9 

Les baliveaux d'acacias

10 
 
 
Les espaces de vie, et aussi l'arrière de cet espace d'accueil, qui s'ouvre sur un parc.
 

Coordonnées

Maître d'ouvrage : Ville de Bar Le Duc
12, rue Lapique
55012 Bar LeDuc
Tél. : 03.29.79.68.20
Fax : 03.29.79.56.07


Maître d'oeuvre : Chamoin-Melsens Architectes Associés
21, avenue Victor Hugo
21000 DIJON
Tél. : 03.25.87.64.10
e-mail : laurence.melsens@wanadoo.fr


Entreprise générale : BOPT
6, chemin de la barrière Laimont - BP 334
55008 Bar Le Duc
Tél. : 03.29.78.77.71
Fax : 03.29.78.77.73
E-mail : marcel.masini@wanadoo.fr


Entreprise sous-traitante lot charpente, bardage, couverture : Lebras Frères
69, rue Victor Hugo
54803 Jarny
Tél. : 03.82.33.20.96
Fax : 03.82.20.18.48
E-mail : le-bras-freres@dial.oleane.com

 

E-boutique
sample1

A LA UNE
BEPOS, Solutions bois

sample1

NOS PUBLICATIONS

 

 

Toute la documentation sur la construction et l'aménagement grâce au matériau boisEn savoir plus